SPIRIT OF TRAIL Groupe Trail CA Balma

Profil

Didier Arnal-Brezun

Posté le 05/07/2016 à 16h04

Stage printemps Loudervielle - 4 et 5 juin 2016

Les premiers arrivent vendredi en fin d’après-midi dans le gîte communal du petit village de Loudervielle, un gîte qui peut accueillir 18 personnes et qui est à recommander. Le temps est encore incertain après une semaine pluvieuse à Toulouse. Nous décidons quand même de faire un footing de décompression et de descendre jusqu’au lac de Loudenvielle situé 200m en-dessous du village. L’endroit est très calme et préservé et cette sortie est idéale pour se mettre dans le bain. Le tour du lac effectué, l’orage qui grondait ne tarde pas à nous rattraper et nous finissons trempés mais contents d’être à l’abri. Un bon plat de pâtes finira de nous réconforter pour la soirée !

Le départ samedi matin est prévu à 9h30 afin de laisser le temps à ceux arrivant de Toulouse d’être au rendez-vous. La sortie prévue emprunte en grande partie le tracé du trail de Val Louron qui a lieu mi-août. Le départ se fait du village de Génos puis nous montons jusqu’aux crêtes qui dominent la vallée du Louron. La montée nous permet d’admirer la vue sur le lac de Loudenvielle, elle est assez régulière et nous permet d’alterner marche et course. Elle se termine par une piste forestière avec une forte pente qui finit d’éclater le groupe. En tout, nous grimpons 900m de dénivelé positif. Des crêtes, nous atteignons le col d’Azet où le groupe se reforme et où nous rencontrons un groupe de cyclistes qui sont aussi traileurs pour certains : les deux mondes sont proches !
Après avoir atteint la station de Val Louron, nous montons par un très joli sentier qui est aussi une rando raquettes en hiver pour atteindre le rocher de Courtalets 300m plus haut. Une pause pour admirer la vue et nous redescendons d’abord dans la forêt puis par le GR10 vers le lac de Loudenvielle. Les plus courageux remonteront au gîte à pied. Finalement, cette première sortie se sera déroulée sans pluie. Une distance entre 19 et 24km pour ceux qui seront partis du gîte et 1200 à 1400m de dénivelé positif. Le déjeuner est bien mérité !

Nous nous restaurons en partageant quiches, tartes et gâteaux amenés de Toulouse avant de nous offrir un temps de repos. En milieu d’après-midi, nous improvisons une séance de fitness et de renforcement musculaire, pas facile à enchaîner avec la sortie du matin mais la bonne humeur nous permet de passer ce cap sans encombre.
Ensuite, place à la détente et à la relaxation. Nous partons pour Balnea, espace aquatique avec bains bouillonnants, hamman, sauna, … La publicité dit que c’est le lieu idéal pour recharger ses batteries, ça tombe bien ! En tout cas, le bain Inca à l’extérieur avec la vue sur les massifs est particulièrement relaxant.
Un passage par Loudenvielle pour apprécier une petite bière à la terrasse d’un café (il parait qu’il faut faire marcher le commerce local) et nous remontons au gîte pour le barbecue qui nous attend. Il se trouve que c’est une soirée de football (l’Euro approche) et c’est tout naturellement autour du match que nous finirons la soirée.

Le dimanche, nous avons prévu une sortie un peu plus difficile au départ de Mont, un des villages qui sont nichés dans la montagne au-dessus du lac. Le village est charmant avec son église romane St-Barthélémy et sa fontaine que nous retrouverons avec plaisir à la fin de notre périple. Le départ est assez tranquille et suit la vallée à flanc de montagne jusqu’au village de Cazaux-dessus. Le brouillard est présent mais ne va pas tarder à se lever pour nous offrir un panorama magnifique. Après une heure de course, nous atteignons un refuge à 1500m avant d’entamer la montée vers le pic du Lion situé à 2100m. La montée se faut droit dans la pente dans les azalés. Le chemin est à peine tracé, c’est un très bon entraînement pour des trails comme l’Andorra Trail. Au pic du Lion, la vue est une nouvelle fois superbe sur le lac de Bareilles situé 350m plus bas. Il ne nous reste plus qu’à descendre jusqu’au lac pour nous restaurer avec les sandwichs que nous avons amenés avec nous. Nous nous faisons accueillir par des chevaux très (trop) amicaux et nous sommes obligés de nous éloigner un peu pour manger tranquillement. Nous avons pris de l’eau mais pas de crème solaire qui nous aurait bien servi aujourd’hui !
Deux possibilités s’offrent à nous pour le retour, soit remonter directement par le Pic du Lion, soit faire le tour du lac par le sommet du Tech. Le choix est laissé à chacun mais, sentant la fatigue qui arrive, nous décidons majoritairement de remonter au plus court. Les deux plus costauds du groupe tentent néanmoins le tour par le sommet du Tech et ils nous rattraperons sur les crêtes. Les chemins tracés sur les crêtes sont faciles à courir bien que parfois un peu en dévers. Nous atteignons le cap de Tuquet avant d’entamer une descente bien raide de 200m. Encore un bon entraînement pour les chevilles et pour casser de la fibre ! Arrivés au cap de Bosc, il ne nous reste plus qu’une descente facile de 3 ou 4km pour rejoindre le village de Mont. Cette descente est magnifique, décor totalement préservé longeant un ruisseau et avec les Pyrénées en fond : un paysage de carte postale ! Nous retrouvons donc notre fontaine où nous pouvons nous abreuver, après un peu moins de 20km et environ le même dénivelé que la veille.
Il est temps de rejoindre le gîte, de s’offrir une dernière bière bien méritée et de repartir sur Toulouse, la tête pleine de ces beaux paysages et de ce week-end chaleureux. De quoi attaquer la semaine avec courage !

Image utilisateur

Commentaires