SPIRIT OF TRAIL Groupe Trail CA Balma

Profil

Guillaume Baudelocque

Posté le 13/09/2016 à 10h48

Monnepal: Retour ...sur un retour

Monnepal : Retour sur… un retour

Et voilà ! Après presque 6 mois d’arrêt, je me sens en mesure de reprendre doucement la c. à p. Les quelques jours de treks et la reprise gentillette des footings cette semaine m’ont mis suffisamment en confiance pour venir partager avec Dany, Sophie et Auré un bon moment au soleil sur une course petit format.
La Monnepal est un KV au format un peu spécial puisqu’il se court en 2 manches de 500mD+ pour « seulement » 2km. Et le côté sympa est que les fonds récoltés sont dédiés à aider l’asso de Dawa Dachhiri Sherpa, parrain de cette manifestation, dont le but est d’aider à l'éducation
des enfants des villages, construire une maison pour les personnes âgées, apporter eau et électricité dans les villages isolés…
Sur la ligne de départ, nous retrouvons Thibault qui s’était joint à nous lors du stage de Peyreleau l’an dernier, en reprise également.
Les 1ers départs sont donnés à 13h30 et je me suis dans la 4ème vague de 14h10. Je regarde donc partir les favoris, dont, cette année, Dawa, et les féminines. Cela me laisse le temps de faire monter la pression… Est-ce le retour à la compétition ou une légère appréhension physique ? Certainement les 2 !
Les départs s’enchainent vite (un toutes les 10s environ) et prennent finalement de l’avance par rapport à ce qui avait été prévue. C’est donc une petite ½ h plus tard que l’heure de m’élancer arrive, l’estomac complètement noué.
Le temps de me faire bipper la puce et de faire les 1ers 100m pour sortir du village et cette sensation disparait. Par contre, la stratégie de faire la 1ère manche en échauffement est vite laissée de côté dans ma tête et je me prends au jeu de rattraper mon prédécesseur.
Les choses sérieuses commencent par une montée en sous-bois, sur l’autoroute où il est alors encore possible de trottiner / alterner marche et course. Mais à l’orée, attention au ralentisseur népalais. Je me fais vite reprendre par mon poursuivant mais parviendrais à le garder en ligne de mire jusqu’au bout. Le cardio commence à montrer, d’autant qu’il n’y a plus les arbres pour nous protéger de la chaleur. Heureusement, un petit replat (mais c’est écrit, « ça ne va pas durer ») permet de reprendre un peu son souffle, avant de reprendre notre ascension de la Black Sherpa. Le sommet se dessine… Dany est en vue et je vois également Thibault qui le rattrape et je parviendrais à rejoindre Dany mais Thibault restera à distance aujourd’hui. Me voilà maintenant dans la section Bikette trail ; j’ai les bronches en feu et j’ai beau poussé sur mes tout nouveau bâtons, il me tarde de passer sous les drapeaux de prière. Heureusement, nous sommes encouragés par les bénévoles et, surtout, par Auré (qui s’en donne à cœur joie avec une cloche) et Sophie qui en ont déjà fini.
En haut, il me faut une petite minute pour reprendre mes esprits et retrouver une respiration un peu plus normale avant de pouvoir avaler le gobelet que me tend gentiment un bénévole.
Les dernières séances de frac’ remontent à loin et ça se sent !
Je rejoins les filles pour encourager Dany dans ses derniers efforts.
Nous redescendons tous les 4, prêts à en découdre pour la 2nde manche, non sans avoir profité au préalable d’un ravito tourte des Pyrénées.
L’idée de cette 2ème manche est de faire partir des vagues de 10 en ordre inverse des meilleurs temps de la manche 1. Résultat, après Auré sur la manche 1, c’est à mon tour de partir en 1er sur la vague 2. Je décide de partir plus vite que tout à l’heure mais j’ai du coup plus de mal à trottiner dans la montée, d’autant plus que je n’ai personne devant moi pour me servir de lièvre. Je sens que les autres ne sont pas loin et ça me pousse un peu à ne pas ralentir le rythme mais je me fais tout de même doubler au 2/3 à peu près de la montée. Allé, j’essaie de le coller autant que possible !
Les sensations sont un peu meilleures qu’à la 1ère montée ; la preuve, j’améliore de quelques secondes mon chrono. Mais j’arrive le palpitant toujours à bloc en haut !
Je reprends rapidement mon souffle histoire d’en avoir suffisamment pour encourager Auré qui me talonne. Suivent quelques minutes plus tard Sophie et Dany qui, finalement, s’est laissé prendre au jeu de refaire les 500m mais cette fois sans les bâtons.
Place maintenant à une bonne douche et à la bière avant la remise des prix à 19h. Auré et Sophie représente fièrement les couleurs du CAB avec leur belle 1ère et 3ème place et Auré remporte un bien joli trophée « Record de l’épreuve », drapeau népalais en ardoise avec, en prime, la bise de Dawa (enfin double, parce que Dany n’avait pas eu le temps de prendre la photo. Hé, moi je l’avais !). Elle devra par contre le remettre en jeu l’an prochain…
La faim nous tenaille et nous attendons avec impatience le repas népalo-bigourdan à base de riz / Dal bhat et de mini tourte à la myrtille, au rythme du petit orchestre qui reprend quelques classique.
En tout cas une chouette manifestation, surtout en groupe, qui est pourquoi pas à réitérer.

Commentaires