SPIRIT OF TRAIL Groupe Trail CA Balma

Profil

Didier Arnal-Brezun

Posté le 04/10/2017 à 22h35

Raid ABS Aventure 2017 - Alix et Lucie

Dimanche 1er octobre, Mas Stes Puelles, Aude (Lauragais).

7h30 - on arrive au village, on récupère les dossards et on prépare toutes les affaires.
8h - les VTT et les sacs sont prêts et nous attendent au parc vélo. On fait mine de s'échauffer un peu car nous allons commencer par une petite portion de CAP à fond les ballons dont 200m de côtes. Mais en fait on est déjà échauffées car on a du les monter en haut de la côte les VTT.
8h45 - briefing de course par les organisateurs qui nous donnent quelques consignes sur le parcours, les balises à pointer, etc...
9h - Top Départ !

Image utilisateur


Section 1 - un petit kilomètre en course à pied pour étirer les 86 équipes et arriver jusqu'aux VTT. Lucie ne voulait pas que l'on parte trop vite mais finalement, la voilà partie comme une balle ! Ok, ça me va...
On arrive au parc à vélo après une première côte bien raide, changement de chaussures, on met les sacs, on se parle pour s'assurer que l'on a tout ce qu'il faut et nous voilà parties pour la première section VTT.

Section 2 - 10km de VTT - Là c'est un peu comme les départs de triathlon en natation : chacun pour soi, coup de guidon et on ne se laisse pas passer! Mais c'est sans compter sur l'amabilité de Lucie qui joue des coudes pour passer smiley et qu'on ne se laisse pas enfermer. D'autant qu'il y a toujours des boulets qui se surestiment et bloquent le chemin, dès les premiers km... mais ça, on connaît déjà en trail. Dans ces moments là, je la laisse faire et je suis le chemin qu'elle trace entre les coureurs !
Cette section de VTT est plutôt sympa, pas trop technique pour le moment donc on peut rouler et essayer de creuser un peu d'écart avec les autres équipes filles. On se parle entre nous, je (Alix) donne les infos sur le kilométrage parcouru pour anticiper la prochaine transition. En fait, comme au triathlon, l'enchaînement des disciplines oblige, plus ou moins volontairement, à être au taquet presque tout le temps, le coeur bastonne mais c'est dès maintenant qu'il faut distancer les autres filles, avant les sections plus difficiles. En plus de tout envoyer, faut penser à la stratégie de course... Dernière descente sur un petit single technique avant d'arriver à la prochaine section, un coureur fait un beau soleil par dessus son vélo, on s'assure qu'il va bien et on repart. Moi (Lucie), dès qu'il a dit qu'il allait bien, je suis repartie... pas vraiment le temps de lui sortir des compresses...
On laisse les vélos dans un manège à cheval, je peste parce que mes flasques d'eau me gênent en VTT, il faut que je les mette ailleurs qu'à l'avant du sac sinon ça va m'agacer toute la course ! (ils sont pas au point finalement chez Salomon.... smiley ) (alors que chez Instinct... tout va bien ! smiley ).
On met les baskets, on se check que tout va bien et on repart pour du trail.

Image utilisateur


Section 3 - 8,5km de trail - ça fait du bien de se dégourdir les jambes après le VTT ! On repart au petit trot, la place de chacun dans la course est en train de se faire et on commence à se retrouver avec les mêmes binômes avec qui on sympathise (ouais on est des filles sympas! mais pas trop... perso je peux pas toujours parler). Le parcours est joli avec des montées progressives et des descentes où il est facile d'envoyer. Et puis d'autres qui commencent avec un panonceau "la montée infernale" et on comprend vite pourquoi... On s'accroche avec l'élastique de tractage pour que je puisse aider Lucie et surtout, qu'on reste tout le temps ensemble (à la vie, à la mort !!). Dans les montées ça aide pas mal, on décide de garder l'élastique dans les descentes les moins techniques aussi et du coup, je m'amuse à tirer un peu plus Lucie quand on dévale les pentes ... " Alix :J'ai l'impression d'avoir un parachute !!! Lucie :et moi d'avoir Looper qui me tire !" Petit plaisir perso smiley mais bon, on va éviter de se prendre un gadin alors que le plus dur est devant nous ! On profite de ce beau parcours pour papoter serviettes et chiffons et Hop! on arrive à la grange où on avait laissé les vélos.
Chacune a sa tâche définie à l'avance pour que la transition soit la plus fluide, l'une se prépare pendant que l'autre va chercher de quoi se ravitailler.

Section 4 - 25km de VTT - Le plus gros de la course est là. Autant physiquement que moralement, ça aura été les montagnes russes !
Au 7ème KM de cette section il y a une barrière horaire. Si on passe avant 12h15, on peut faire le parcours VTT en entier, si on passe après 12h15 alors on doit bifurquer sur un parcours plus court (17km) mais avec 1h30 de pénalité.
12h12 : on passe la barrière horaire ! Ouf! Alix me demande quand même si je suis sûre... oui, question de stratégie... on est premières, elles (LES AUTRES) risquent de ne pas passer la barrière et auront donc 1h30 de pénalité d'office... ce qui peut nous permettre de prendre cette section plus cool que le premier VTT. Un peu plus tard on s'apercevra que seulement 2 ou 3 équipes sont passées après nous et que le reste des coureurs ont été déviés sur le 17km. On se dit alors qu'on a peut être quelque chose à jouer chez les filles ...
Mais ça, c'était avant d'être dans le dur du parcours et de pester contre celui qui a fait le tracé. Au niveau technique, ça passe mais alors par contre il faut déchausser tous les 300m pour pousser le vélo et passer les MURS qu'ils nous font prendre. Une fois c'est rigolo, deux fois ça va, trois fois ça commence à être pénible et puis au bout de la quinzième fois, ça gonfle tout le monde de ne pas pouvoir pédaler plus d'un kilomètre sans avoir à descendre et pousser. Surtout qu'en poussant le vélo dans la terre collante, les chaussures de vélo se bourrent de boue et je galère à ré-enclencher. Vers le 15ème KM on mettra même les VTT sur le dos pour faire plusieurs centaines de mètres à pied ... Ces portages épuisent car mon VTT n'est pas en carbone, alors Alix montée devant, pose son vélo en haut et revient me prêter main forte... ouf car à 10 km de la fin où on ne se dit pas "ahhh plus que 10 km" étant donné le dénivelé du parcours, on n'a plus d'eau, un peu en hypo mais le ventre serré...
On serre les dents, on partage toutes les deux notre agacement (on fait aussi un petit sondage autour de nous, et tout le monde en a ras-les-fesses) et on se soutient pour que ça en finisse au plus vite. On met la laisse pour se tracter, filer un coup de main à ma Biche et rester ensemble.
26,5km, on arrive enfin à la prochaine transition... Chacune à son poste pour rentabiliser le temps mais cette fois, bien fatiguées par cette section de VTT, on prend le temps de bien se ravitailler et d'étaler à qui veut l'entendre la galère que l'on vient de vivre smiley

Image utilisateur


Section 5 - 3,5km de Run And Bike - C'est bon, on a bien mangé, on a bien partagé notre mésaventure alors on repart pour 3,5km et rejoindre la section canoë. Heureusement c'est beaucoup de descente et cette partie est vite avalée. Je suis bien en course à pied alors on laisse Lucie sur le vélo pour qu'elle se repose un peu. Il paraît qu'1h30 de canoë nous attend (estimation de Pierlo annoncée à notre fervente supportrice "maman d'Alix" mais Pierlo nous a pris pour des billes...)

Section 6 - 6km de canoë - On arrive sur le bord du lac de la Ganguise. Il fait gris, ça sent la poiscaille et il faut que l'on attende notre tour pour embarquer parce qu'il n'y a pas assez de canoës pour toutes les équipes .... Mouais.... Plus de 20min de pause forcée (avec arrêt chrono quand même), on se décide sur la place de chacune dans le canoë : Lucie devant donnera le rythme et moi derrière je dirigerai notre embarcation.
Voilà, c'est à nous, en avant les Pocahontas !! Rapidement on trouve notre rythme, Lucie a regardé la carte pour savoir où sont les deux balises à poinçonner, elle me donne les indications pour les rejoindre et on avance pas mal malgré le petit vent de face.
On poinçonne les deux balises, nous voilà sur le retour bien motivées à rejoindre la terre au plus vite et là : " -euh, c'est moi ou on avance plus ?! - Oué j'ai l'impression qu'on est à l'arrêt!"... Le vent qui devait être en notre faveur a cessé de souffler et on a l'impression de faire du sur place ! Obligées de forcer sur les pagaies, les épaules font mal et le canoë est inconfortable au possible!
On voit la berge, Maman-Isabelle nous encourage et on accoste. 1h à peine pour boucler notre promenade au fil de l'eau (Pierlo nous a vraiment pris pour des billes). Lucie saute sur le bord et moi je reste coincée, incapable de me déplier pour ressortir de ce foutu canoë qui pue la vase à cause des crampes !! Beau moment de solitude, on se marre et il vaut mieux...

Image utilisateur


Section 7 - 3,5km de Run And Bike - Lucie commence en course à pied, besoin de se dégourdir les jambes et je comprends. La transition est très très très étrange. Pire qu'un vélo-course à pieds de triathlon, là j'ai (Lu') l'impression de ne plus savoir marcher... Le gars des canoë me dit que d'ici 5 min ça ira mieux... et ce fut le cas, pour mon plus grand plaisir ! Je monte sur son vélo, trop petit pour moi, avec mes crampes dans les jambes et ça monte sur 500m...Ok, j'ai l'impression de faire 2m sur un vélo d'un enfant ! smiley smiley Je reviens à la hauteur de ma Biche, elle est en canne et on permute un peu plus loin avant d'arriver au parc où est mon VTT. On se boit une petite menthe à l'eau au ravito et zou! direction la dernière section ! Histoire de ne plus être surprises, je demande à une bénévole le profil des derniers 5 km : "ça descend, puis ça monte un peu, et ça redescend". Ok ça me va.

Section 8 - 5km de VTT - Là on est passées en mode "bourrin". 5 derniers kilomètres à faire, sans trop de technicité alors on se grouille malgré la fatigue cumulée pour vite arriver au village. TAYO! dans les descentes, gros braquet et bons coups de pédale pour avaler les kilomètres ! Cette portion est vraiment kiffante (pas mon habitude d'employer ce mot, mais là c'était vraiment le pied). On s'accroche dans la première côte du "ça monte un peu", puis dans les suivantes ainsi que le faux plat montant. Parce qu'on sait qu'après, ça va redescendre et qu'on va arriver.
Nous arrivons dans le village, il faut faire attention à la circulation malgré la fatigue et l'euphorie de l'arrivée. On prend la rue qui descend vers la place, Pierlo (qui m'avait appelé deux fois parce qu'il s'inquiétait) et Maman-Isabelle nous acclament !

La place du village est là, un bon trottoir de 20cm à grimper en VTT (oui quand on a plus trop de force c'est pas évident!), on pose les vélos devant la salle des fêtes, on nous dit qu'il faut rentrer et là... on se retrouve au milieu de longues tables de raideurs en train de manger leur cassoulet... "Euh on va où là?" Ni une , ni deux, on se faufile entre les chaises et nous retrouvons sur la scène... (où Alix n'a pas pu s'empêcher de poser dans toutes les positions devant Maman-Isabelle, alors que tout le monde nous regardait...) et nous voilà FINISHERS (et pas que...)!

Image utilisateur


Les photos : https://photos.app.goo.gl/bp85NhIrmJXOZJ6x1

Commentaires