SPIRIT OF TRAIL Groupe Trail CA Balma

Profil

Didier Arnal-Brezun

Posté le 25/10/2020 à 11h33

Stage à Peyreleau - 19 et 20 septembre 2020

Chaque année, la section trail du CAB organise un stage en septembre. C’est l’occasion de se retrouver après la coupure de l’été et d’intégrer les nouveaux arrivants.
Pour ce troisième stage de l’année, nous avons choisi de revenir à Peyreleau en Aveyron sur les traces du trail des Templiers.
L’effectif est plus réduit qu’à l’accoutumée mais je suis heureux de pouvoir maintenir ce stage avec toutes les incertitudes liées au COVID.

Nous avons loué un gîte en bordure du Tarn. C’est une ancienne bergerie, joliment rénovée dans un endroit tranquille et régénérateur.
La météo annoncée n’est pas très engageante mais nous aurons finalement plus de chance que prévu et juste quelques gouttes pour nous rafraîchir.

Lien vers les photos

Image utilisateur


Image utilisateur



Samedi matin

J’ai prévu pour cette première sortie une boucle de 13,3km et 540m de D+. C’est un des parcours de l’Espace Trail Millau Grands Causses (no 11).
Le tracé démarre en bordure de la Jonte puis s’élève pour atteindre l’Ermitage St-Michel. La montée est abrupte et nous la gravissons en 30’’-30’’.
La récompense est à la hauteur de l’effort avec une vue magnifique sur les Gorges de la Jonte.

Image utilisateur


Nous monter ensuite sur le Causse Noir par une pente plus raisonnable. Le sentier est maintenant en sous-bois et le terrain est souple et apprécié de tous.
Nous atteignons le prieuré de St-Jean de Balmes où nous nous arrêtons quelques instants pour profiter de l’endroit et de son calme.

Image utilisateur


Le parcours continue à serpenter jusqu’à atteindre une descente très joueuse dans le ravin de Malbouche, technique mais pas trop, juste de quoi se faire plaisir et lâcher les chevaux pour la fin de cette première sortie.
Nous retrouvons le village de Peyreleau et nous en profitons pour faire un petit tour des ruelles, typiques des villages de la région.


Samedi après-midi

Le samedi après-midi, direction le village de Liaucous pour une boucle de 10,5km et 450m de D+ à la découverte des villages troglodytes d'Eglazines et de St-Marcellin.
La sortie du samedi après-midi doit toujours être bien dosée car, entre la sortie du matin et le repas du midi, la reprise est souvent difficile.

Le sentier bordé de pierres sèches monte en pente douce et s’engouffre dans les Gorges du Tarn. C’est un monotrace plaisant et il faut garder le rythme pour continuer à courir malgré les rochers et les racines. Clairement plus technique que le matin !
Nous atteignons le premier village d’Eglazines avec ses maisons semi-troglodytiques accrochées aux falaises. Etonnant !

Image utilisateur


Image utilisateur


Puis le sentier continue dans le cirque de St-Marcellin jusqu’au deuxième village. Nous y rencontrons un groupe de personnes de la région qui, le temps d’un week-end, redonnent vie au village.
Nous poursuivons 50m pour refaire le plein à une source puis nous revenons sur nos pas et nous nous engageons dans la montée vers le Causse de Sauveterre.

Image utilisateur


Image utilisateur


La montée vers le Causse est pentue et engagée. Pas question de courir ici ! Après cet effort, nous retrouvons une clairière puis nous suivons une piste sur un ou deux kilomètres.
Nous nous engageons ensuite dans la descente vers Liaucous par un chemin qui parcourt le ravin des Malènes. La descente en forêt dans les corniches du Sauveterre est accidentée.
Encore de beaux panoramas sur le village de Mostuejouls et sur la vallée du Tarn.

Image utilisateur


Après ces deux belles sorties, place à l’apéro tant attendu et au repas qui se terminera par des crêpes prévues au dernier moment et d’autant plus appréciées !


Dimanche

La sortie longue du dimanche représente l’accomplissement du week-end.
Pour cette sortie où l’heure de retour est toujours incertaine et dépend de la forme et de la résistance de chacun, j’ai choisi une grande boucle sur les Causses Noir et Méjean avec quelques sites remarquables :
Le Champignon préhistorique, les corniches de la Jonte, les vases de Sèvres et de Chine, Cinglegros et les corniches du Tarn et pour finir le rocher de Capluc.
J’ai tracé plusieurs parcours allant de 18km à 33km, pour 1100m à 1700m de D+, afin que chacun y trouve chaussure (de trail) à son pied.

Nous attaquons depuis le village de Peyreleau par la montée sur le Causse Noir vers le Champignon Préhistorique, gros rocher remarquable en forme de champignon.

Image utilisateur


Puis le chemin en monotrace suit les falaises des Gorges de la Jonte avec quelques points de vue impressionnants. Le rythme est rapide mais les chemins sont tortueux et difficiles à négocier.
Nous passons près de l’Ermitage St-Michel visité hier puis nous remontons sur le Causse par le Cirque de Madasse. Un peu de répit avec un passage sur une piste carrossable avant d’entamer une belle descente sur le village du Truel où nous allons traverser la Jonte. Nous avons parcouru un peu plus de 10km en 1h45 et pourtant, nous n’avons pas traîné !

Image utilisateur


Au village du Truel, nous trouvons un point d’eau pour remplir les flasques puis nous entamons la montée sur le Causse Méjean, le causse qui sépare les Gorges du Tarn des Gorges de la Jonte. Nous suivons ensuite le sentier des Corniches qui passe par les fameux vases de Sèvres et de Chine. Le brouillard n’est pas loin mais nous laisse profiter du panorama splendide sur les Gorges.

Image utilisateur


Image utilisateur


A ce point, nous pourrions revenir facilement sur le village du Rozier qui se trouve en face de Peyreleau mais ce serait trop facile ! Nous passons donc sur le versant des Gorges du Tarn qui va nous amener jusqu’au village de la Bourgarie.
Le sentier domine d’abord les Gorges puis emprunte une piste jusqu’au village. Nous faisons une petite halte pour cueillir quelques mûres bien goûteuses.
Ensuite, nous entamons un monotrace technique qui nous mène jusqu’au rocher de Cinglegros. Après 4h de course, cela commence à tirer dans les jambes !
Surprise à l’arrivée sur le rocher : nous trouvons quelques échelles à descendre pour pouvoir poursuivre sur la trace. Rien de bien méchant mais quelques sensations non prévues !


Ce rocher offre un magnifique point de vue sur les Gorges du Tarn. Nous n’y monterons pas car l’heure tourne. Il en restera un peu pour la prochaine fois !

Image utilisateur


S’ensuite une descente encore technique jusqu’à atteindre un sentier qui suit les Gorges. Ce sentier se transforme ensuite en piste pour un retour au point de départ plus facile.
Nous arrivons aux voitures après environ 5h30 de course. Une matinée bien remplie et de belles images plein la tête.
Par chance, le temps s’est amélioré au fil de la matinée et nous pourrons profiter d’un repas en terrasse avant de regagner à Toulouse.

Image utilisateur


Un grand merci à tous les participants, Léa, Laura, Adrien, François, Frédéric, Nicolas, Philippe et Yann pour votre bonne humeur et votre participation à ce stage : j’avais tellement envie de vous faire découvrir cette belle région !

Le gîte "Les Galets Bleus" est à recommander pour sa situation en bordure du Tarn et pour son aménagement plein de charme, et nous avons été très bien accueillis par Fabienne !



Commentaires